Thierry MELCHIOR

Mar 31, 2016 | | Say something

T Melchior

 

Créer le Réel. C’est le titre de l’ouvrage essentiel de celui qui vient de nous quitter. Thierry Melchior est décédé le samedi 12 mars 2016 à l’âge de 68 ans.

Créer le Réel. Un titre qui est en même temps toute une philosophie. Chez Thierry Melchior, la place et la puissance de l’imaginaire dans « la construction de la réalité » permet au thérapeute de proposer des transformations en douceur chez le patient.

C’est tout l’art de l’influence constructive que permet l’hypnose. Thierry savait l’importance de l’influence dans son métier et François Roustang, le référent essentiel en philosophie de l’hypnose dans le monde francophone, le souligne dans « la fin de la plainte ».

Pour François Roustang, Thierry Melchior a raison de dire que la définition de l’hypnose est un « vide ».

Or le vide, c’est la vie. Rien à voir avec le néant qui est, justement, la négation du vide.

La mort est-elle une négation du néant ? Une appropriation du vide ?

Thierry Melchior était aussi un philosophe, il s’intéressait également à l’économie politique et à l’écologie politique.

 Sa dernière phrase postée sur sa page Facebook le 21 octobre 2015 sonne encore comme un acte de rébellion : « Faut-il que nous soyons tous de vrais cons pour nous laisser faire à ce point ! »

On se demande bien ce qu’il voulait dire… 

La liste de ses travaux est abondante. On y trouve des écrits sur la mystique, sur la philosophie politique, sur l’hypnose et bien d’autres thèmes.

Maintenant, il nous reste à découvrir son travail ou à le redécouvrir.

Une vingtaine de praticiens en hypnose de La Réunion ont eu la chance de bénéficier de son enseignement en septembre 2013 à La Saline les Bains, sur notre île. C’était un moment fort de l’histoire du CHOI.

Nous saluons ici sa mémoire.

Thierry Melchior a été l’un des membres fondateurs de l’Institut Milton H. Erickson de Belgique, puis de l’Institut Milton Erickson du Nord de la France (à Lille). Avec l’Institut Erickson de Belgique, il a participé au tout début du retour à l’hypnose en Belgique francophone dans les années ’80.

Il a également été à l’origine de la Société Belge d’Hypnose de Langue Française dont il a été le premier Président.

 



Posted in: ... sont venu(e)s à La Réunion, Histoires : les grandes, les petites, les drôles, les tristes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *